PARIS #2

Deuxième jour à la capitale. On se lève tôt toutes les trois parce qu’on est pas des flemmardes, et on fonce aux Halles, on se marre bien, on fait flamber la money toute la matinée.

A midi on part pour le resto qu’on a réservé, le PDG Central Park, sur le site La Fourchette  à moins 50% sur entrée et plat ou plat et dessert, et qui nous a arraché plusieurs râles à la vue des photos…  Et je dois dire qu’au niveau culinaire, en bouche, ça surpasse A PEU PRES TOUT. Je vais commencer par le commencement, lorsqu’on est entrées dans ce petit resto, on a tout de suite aimé la déco, typique new-yorkaise, sur les table étaient disposé toutes sortes de sauces burger, vraiment génial, plein de petits détails qui donnent son charme au restaurant, des chaises et banquettes rouges tout ça… L’ambiance y est agréable, on s’est sentie très à l’aise tout de suite. En plus de ça on a été très très bien acceuillies par la serveuse et le patron du restaurant, c’est super convivial, on a pu discuter avec eux, on voit tout de suite qu’il y a une bonne ambiance entre le personel du restaurant. On a eu nos cartes, et là, le choix s’impose. On en a mis du temps à se décider! Imaginez, une carte avec genre tout ce qu’il peut exister comme burger, hot dogs, et autres plats typiques, plus qu’un rêve, un fantasme. Mais c’est dur de choisir, alors j’ai osé: « Le royal AAA s’il vous plaît », j’étais déjà inquiète. Le royal AAA c’est trois « mini » burgers, un au cheese, un au bleu et un autre au guacamole, accompagnés de leurs frites maisons, coleslaw et salade. Emilie elle, a pris le Hot-Dog New-Yorkais au pain au pavot, accompagné de salade et Suzanne le Swiss cheese: boeuf haché, gruyère, épinards sautés, sauce curry, pommes de terre grenailles sautées. On rend nos menus et on se regarde toutes les trois, avec les yeux pétillant, le goût du risque pour nos fesses quoi. Les plats arrivent, sans trop d’attente, la serveuse dépose nos assiettes, nos yeux s’écquarquillent, ça y est c’est noël. « Pour le royal AAA, buvez beaucoup d’eau, mangez doucement, et vous devriez y arriver. » Ok, le message est passé, mais je suis pas une fiotte, je vais tout manger, les fillles aussi. Premières bouchées: « OH! » le râle comme approbation ultime, c’est trop bon! Et on s’est toutes les trois fait plus que plaisir, on a goûté les sauces de la table, dont la moutarde au miel, un vrai délice! On mange tout jusqu’à la dernière miette, on en peut plus mais on se prend un dessert quand même: Deux cheesecakes Oreo et un cheesecake nature. C’était le grand final. Oreo Cake sauce caramel et mousse de chocolat blanc sur le dessus, j’en pouvais plus, Suzanne et Emilie pareil, mais abandonner était encore plus dur, alors on a terminé nos assiettes. Bah oui. On paye, dit au-revoir à la serveuse, et on quitte le PDG. On avait quand même l’air de trois gros phoques, à se traîner et à gémir d’avoir trop mangé dans les rues de Paris.

Lentement, mais sûrement, on se dirige vers le Centre Pompidou (Beaubourg), à ce moment là ils y exposaient Lichtenstein, alors la file d’attente était juste immense, étant donné qu’on avait surtout envie d’aller à la papeterie, on a gratté toute cette file en passant par la file reservée aux personnes déjà titulaires d’un ticket, infiltration réussie. Les filles et moi on a dû passer 1h à la papeterie minimum, où j’y ai dépensé 40€, l’amour pour les beaux carnets me perdra.

Ensuite direction Kilo Shop, une frip’ qu’Emilie nous emmène voir. Le concept est vraiment original, le prix des vêtements est fixé en fonction de son poid sur la balance. On y reste un bon moment et Emilie et moi en ressort avec deux legging à la Grease, un bleu pour elle, un noir pour moi, 4,45€.

La journée commence à être longue mais il nous reste assez de force pour courir chez Forever 21, aillant ouvert ces vacances là justement à Paris. On est super excitées et on fait toute la rue Rivoli pour le trouver, mais je dois dire qu’on a été déçue. Enfin pas par les vêtements forcément, on aurait pu les apprécier à leur juste valeur si il y avait pas eu autant de monde! C’était une horreur, une mer de filles prêtes à tout pour acheter des fringues, certaines, à défaut de ne pas avoir de cabines disponibles, se changaient derrière les rayons de fringues, normal, enfn bon c’était marrant quand même, on avait jamais vu ça… Mais sinon le magasin est immense, sur trois étages, et a l’air génial sans tout ce monde, vraiment!

Second jour de terminé.

IMG_20131111_031124 IMG_20131111_031155 IMG_20131111_031246 IMG_20131111_031426

BYE

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s